Interview de Christine RICHARD créatrice du site BabyStock

Christine RICHARD créatrice du site BabyStockChristine RICHARD est à la tête du site Babystock et nous parle ici de son site e-commerce de vêtements bébé discount.

Babystock
www.babystock.fr dans la catégorie Mode Enfant

Bonjour Christine, pouvez-vous nous dire comment Babystock a vu le jour ?

L'idée de départ m'est venue enceinte de mon dernier enfant. Je trouvais que le vêtement bébé coûtait une petite fortune, surtout pour des habits qui n'allaient être utilisés que quelques mois. J'ai alors pensé à vendre de l'occasion de grandes marques.

Au fil des mois, j'ai constaté qu'il n'y avait pas de vrai site dans ce créneau, à part E-bay. Babystock a donc commencé en distribuant des vêtements pour bébé et femme enceinte qui étaient d'occasion.

Les choses ont bien changé depuis, expliquez nous ?


Au départ, j'ai mis pas mal de temps à murir mon projet. Mon expérience professionnelle, c'est le recrutement, alors pour la vente en ligne j'étais dans un beau flou artistique.

J'ai eu la chance de rencontrer une agence web qui m'a bien conseillée, et surtout, bien mise en face des difficultés auxquelles je serai confrontée. Ils m'accompagnent depuis dans les évolutions de mon site e-commerce. Leur approche ne se cantonne pas à la technique, ils m'épaulent beaucoup sur ma communication en général et surtout sur le référencement de mon site.

Mon bébé a grandi, et Babystock aussi. Le site a beaucoup changé au fil de ces deux années de réelle activité. Aujourd'hui, je commercialise uniquement du vetement bébé neuf.

En consultant le site, je constate que le nombre de références est impressionnant, est-ce difficile à gérer ?

J'ai en effet élargi l'offre au fil du temps, et je continue.
Si Babystock se limite volontairement à 2 ans en terme de taille pour les bébés, le très large choix est sans conteste un véritable plus. Le magazine Parents nous a d'ailleurs décerné le titre du site de vêtement bébé discount le plus complet. Nous avons en permanence plus de 800 références, bien plus que les grands noms de la vente en ligne.

En parallèle, nous vendons aussi maintenant de nombreux articles de petite puériculture tels que des couffins, des coussins d'allaitement, des doudous, des chancelières... Nous commençons à étoffer notre rayons de vetement bébé prématuré.

Nous n'oublions pas non plus les mamans et proposons un choix varié de vêtements de grossesse : pantalons, robes, jupes, jeans, ainsi que des soutiens-gorge d'allaitement.

Quel est le secret pour proposer des prix discount ?


C'est avant tout grâce à une politique d'achat rigoureuse (sélection des fournisseurs, recherche permanente de produits en déstockage).

L'autre point concerne la maîtrise des coûts. Comme beaucoup d'entrepreneurs web, j'ai commencé à  la maison.  Au début, cela permet de réduire au maximum les dépenses relatives au fonctionnement de l'entreprise.

Ce n'est pas trop difficile de travailler de chez soi toute la journée ?

Lorsque le chiffre d'affaires a commencé à se développer de manière suffisante et durable, j'ai pu louer des locaux. Il était temps, car ma famille n'en pouvait plus de voir les bodies, pyjamas et autres doudous envahir tout notre espace personnel.

C'est aussi bien plus agréable car on fait plus facilement la scission entre son activité et sa vie de famille lorsque l'on travaille à l'extérieur, sinon, on travaille tout le temps !

Un autre avantage, c'est que cela m'a permis d'acheter mieux, en stockant un peu plus. J'ai aussi pu embaucher et Babystock continue de grandir.

Quelles ont été les difficultés auxquelles vous avez eu à faire face lors de la création ?


J'ai eu la chance d'être bien épaulée par mon mari. L'agence web avec qui je travaille s'est aussi beaucoup impliquée. Mon cabinet comptable m'a bien aidée sur les aspects législatifs et sociaux. Par contre, j'ai du tout apprendre en terme d'approvisionnement, mais c'est venu vite.

En fait, la plus grosse difficulté lorsque l'on démarre seule, c'est qu'il faut être sur tous les fronts à la fois. Il faudrait des journées de 48 heures.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui se lancent dans le commerce en ligne ?

De ne pas se lancer tête baissée.  De parler de son idée à de nombreuses personnes d'horizons divers. Ne pas prendre au mot ni les rêveurs admiratifs, ni les oiseaux de mauvaise augure, mais de prendre en compte leurs remarques.

Il ne faut pas hésiter à écumer les chambres de commerce et conseillers divers et variés. Il y a toujours des tas de choses à apprendre, que ce soit sur le plan juridique, fiscal, social ou commercial.

Si vous avez besoin d'argent pour investir, voyez plusieurs banques et comparer les discours et les conditions.

Je conseille aussi de bien choisir le partenaire web avec qui vous allez travailler car si cela marche bien, ce sera pour longtemps.


Merci Christine pour ce témoignage :-)

Quelques infos sur Babystock


Visitez le site : http://www.babystock.fr/

La fiche sur e-komerco : Babystock

Twitter :