Interview de Sylvain Tourrière, créateur du site midi-vin.com

Sylvain Tourrière, créateur du site midi-vin.comLa logistique : c’est le point clé de la réussite. Malheureusement, une fois que l’on a remis ces colis au prestataire transporteur, on ne maitrise plus rien. .....


Midi-Vin
www.midi-vin.com dans la catégorie Alcool, vin et spiritueux

Bonjour Sylvain, peux-tu nous en dire plus sur toi ?

Quelques décennies au compteur, une carrière professionnelle dans l’informatique (chef de projet grands comptes : Crédit Agricole, Total, Renault avec un virage web dans les années 2000), deux adorables filles, une compagne formidable qui m’aide tous les jours dans la gestion du site, un attachement viscéral à ma région d’origine, geek mais pas trop, bon vivant (bonne chère et bon vin) et un soupçon de rock and roll will never died.

Peux-nous nous raconter comment tu es devenu e-commerçant ?

C’est assez simple : c’était pour moi le meilleur moyen de joindre mon métier informatique et ma passion pour ma région, le Languedoc Roussillon, ses vignerons et leurs vins. De par mes compétences informatiques, il n’était pas très difficile de mettre en place un site e-commerce.
J’ai suivi une formation spécialisé dans le e-marketing délivré par l’IAE de Montpellier qui m’a familiarisé avec ces aspects. Démarrage du site en 2008 deux ans après la création de ma société Easy-IT, petite SSII spécialisée dans le web (quelques sites e-commerce et web à notre actif).
Aujourd’hui, mon activité se résume principalement à mon site marchand.

Que peux-tu nous dire sur ta région et ses vins ?

De l’extérieur, ce n’est peut être pas évident mais la région Languedoc Roussillon a vécu un véritable bouleversement de sa filière viti-vinicole dans les 30 dernières années. Le modèle productiviste hérité de la fin du XIX s’est appliqué au monde du vin. On faisait "pisser" la vigne en Languedoc Roussillon comme on disait. J’ai des souvenirs de grappe de vigne d’Aramon (cépage totalement abandonné aujourd’hui) pesant plusieurs kilos. C’était la course au rendement avec toutes les déviations possibles (surabondance des pesticides et des engrais).
Mais les changements de mode de consommation ont percuté de plein fouet la filière et celle-ci commence à peine à sortir d’un long tunnel qui a vu la surface plantée décroitre (de 421.000 hectares en 1980 à 293.000 en 2005 (chiffres de la SAFER LR) soit -43,6% en 25 ans) et la qualité des vins augmentée. Des vignerons ont commencé à émerger, leurs vins étant particulièrement remarqué auprès des critiques et des grands restaurants (Aimé Guibert du Mas Daumas-Gassac, Olivier Jullien du Mas Jullien, Alain Chabanon du domaine éponyme, Gérard Gauby en Roussillon, Puech-Haut …).
Et maintenant, une nouvelle génération de vignerons et vigneronnes talentueux (Olivier Jeantet du Mas Haut Buis , Géraldine Laval du Clos Maia, Benoit Viot du Chemin des Rêves) se sont installés avec une idée fixe : faire parler le terroir, intervenir le moins possible en cave, mener les vignes dans les respects de l’agriculture biologique et des principes biodynamiques. Un grand vin s’est avant toute chose un raisin sain.
Aujourd’hui, le Languedoc Roussillon est par bien des aspects, le vignoble français dans lequel il se passe quelque chose et qui attire tous les talents (néo-vignerons, vignerons dans d’autres régions viticoles françaises, vignerons anglo-saxons).

Vendre du vin sur internet, cela ne doit pas être aisé ?

Le vin présente deux désavantages :

- c’est un produit chargé de sens c'est-à-dire que le client est impliqué (de manière objective ou pas) dans son choix. On parle même de profil œnologique. Dis-moi ce que tu bois et je te dirais qui tu es. Nous essayons de fournir un maximum d’informations et de services pour aider au mieux nos clients à faire leur choix. L’objectif est de reproduire le conseil fourni par un caviste (qui aime son métier) mais en ligne.

- c’est un produit lourd, fragile et vivant (ce n’est ni du Coca ni une paire de chaussures).

Quelles sont les difficultés que tu rencontres au quotidien ?


1- La logistique : c’est le point clé de la réussite. Malheureusement, une fois que l’on a remis ces colis au prestataire transporteur, on ne maitrise plus rien. On est juste là pour aider les clients à récupérer leurs colis quand les prestataires bafouillent (et je suis courtois) leur prestation. C’est aussi une activité très chronophage qu’il faut vite rationaliser sous peine de passer son temps à courir après des bouteilles.

2- Faire des choix : la notoriété de Midi-Vin grandissante, nous sommes de plus en plus sollicités par les domaines pour vendre leurs vins sur notre site. Malheureusement, je ne peux pas commercialiser tous les vins que l’on me propose. Je fais des choix (que j’assume) sur les principes suivants :
- domaines travaillant dans une démarche raisonnée à minima (les certifiés AB et biodynamistes sont les bienvenus) avec des vins sans intrants (pas de levure exogène notamment) ni vinification technologique (micro oxygénation par exemple).
- dégustation en petit comité Midi-Vin où on sélectionne les vins qui nous semblent (cela peut être subjectif mais la décision est collégiale) soit d’un bon rapport qualité / prix, soit avec une caractéristique remarquable (buvabilité, digeste, équilibré, typicité …), soit d’une appellation peu connue (ex : Clairette de Bellegarde), ces critères n’étant pas exclusifs entre eux. Nous avons aussi quelques produits atypiques (vin bio, vin effervescent, vin de liqueur (10), vin nature (11) sans SO2 ajouté, vin doux naturel (12)).

Comment se déroule une de tes journées type ?

La journée type commence généralement la veille avec la préparation des expéditions du lendemain. Cette phase requiert une très grande attention pour éviter toute erreur.
Le matin est consacré à la finalisation des expéditions ainsi que la relation avec les transporteurs.
L’après-midi est souvent bien remplie entre les différents volets : gestion technique du site (évolutions), marketing (newsletter, évènement), référencement, administratif (URSSAF, RSI, Caisse de retraite, comptabilité, …). Heureusement, il me reste du temps pour aller visiter des domaines et déguster : c’est bien sur la partie la plus agréable de mon métier.

Quelles actions entreprends-tu pour te faire connaître ?

Beaucoup de communication autour des réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Pinterest), des actions plus traditionnelles (communication dans PQR ou journal municipal / emailing / flyer / démarchage téléphonique …), du référencement payant et naturel.
Un vrai travail de fond pour lequel il faut consacrer un minimum de temps quotidiennement.

Et si c'était à refaire ?

Plein de petites choses seraient revues et faites différemment. Mais cela je le réserve à mes futurs clients car je vais me lancer dans une activité de conseil en e-commerce en 2013.

Quelques infos sur Midi-Vin


Visitez le site : http://www.midi-vin.com/

La fiche sur e-komerco : Midi-Vin

Twitter :